A la Une

Bon pour le placard

Bon pour le placard

Sous le soleil, la trahison n’a jamais payé. Car, à fin de compte, comme dans un film de...

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

La MP et ses nouveaux alliés débauchés dans le Rassemblement ont réussi leur show jeudi au...

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution  2348 du Conseil de sécurité

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité

La cérémonie de signature de l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016 a bel et...

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Imprimer

N’djili : une jeune fille fauchée par un taxi-moto

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Une jeune fille a été, mercredi 11 janvier 2017, renversée par un conducteur d’un taxi-moto communément appelé ‘‘Wewa’’ sur le boulevard Lumumba. Les faits se sont passés aux environs de 20 heures au quartier 12, dans la commune de N’djili. Selon un témoin de la scène, cette victime était en train de traverser le Boulevard. Subitement le conducteur de cet engin l’a fauchée. Heureusement qu’elle n’a pas trouvé la mort. Mais la pauvre fille a été grièvement blessée au niveau de son visage. Voyant l’état critique de la fille, les personnes animées de bonne volonté l’ont amenée à l’hôpital pour des soins appropriés. Et le conducteur a été maîtrisé par la population de ce quartier. Approchée, une maman qui a requis l’anonymat, impute la faute au conducteur du taxi-moto. Car, il conduisait à une vive allure. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...