A la Une

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des relations économiques entre la RDC et la Chine sont au beau fixe. Les deux parties...

La maffia s’installe à la CENI

La maffia s’installe à la CENI

La Rédaction du journal Le Potentiel a mené des investigations sur la gestion à la...

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Mardi, c’était la trêve au Centre interdiocésain où se tiennent les travaux sur l’arrangement...

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, l’heure est au...

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

On a connu le drame du Kasaï à travers la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux. Et...

Imprimer

Bas-Uélé : arrêt de cours dans une école fréquentée par des réfugiés

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Le complexe scolaire Mboti situé dans la cité d’Ango (Bas-Uele) ne fonctionne pas depuis plus de deux semaines.Dans cet établissement scolaire privé agrée par l’Etat congolais étudient trois cents élèves réfugiés et retournés congolais de la République centrafricaine.

Des sources de la société civile locale rapportent que depuis sa création en 2013, l’école a été prise en charge par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), notamment  pour les salaires des enseignants et les fournitures scolaires.Cette prise en charge devrait prendre fin en décembre 2016, selon chef de bureau intérimaire du  HCR à Bunia, Camille Sogni, évoquant le contrat signé avec le gouvernement congolais.

Actuellement, indique la même source, le gouvernement congolais doit prendre en charge la scolarisation de ces enfants et les fournitures scolaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Deux véhicules transportant des sacs de maïs en provenance de kasumbalesa ont été incendiés mardi 21 mars par des jeunes en colère au quartier Matshipisha dans la commune Katuba  (Lubumbashi)....