A la Une

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

Imprimer

Kinshasa : l’énergie solaire pour éclairer la route des Poids lourds

Écrit par Rédaction le . Publié dans Brèves

La société japonaise Kitano a implanté 88 poteaux réverbères d’énergie solaire sur les 563 socles prévus pour éclairer la route de l’amitié nippone-congolaise (ex-Poids lourds) à  Kinshasa. Cela, dans le cadre des travaux de parachèvement de cette voie financée sur un don du Japon, a appris l’Agence congolaise de presse (ACP).

Selon la source, ces travaux, dont le contrat a été signé en mai 2015 à Tokyo (Japon), sont financés à hauteur de 9 millions de dollars américains, sur une période de dix mois, soit de juillet 2016 à mai 2017.

Un essai a été fait lundi 20 janvier 2017 en vue de tester ce courant voltaïque.

Longue de 12 km, cette route à deux voies de deux bandes chacune a été construite pour décongestionner le boulevard Lumumba à partir du pont Matete jusqu’à la gare centrale située dans la commune de la Gombe. Cela en vue de faciliter le trafic sur cette route, le long des ports fluviaux.

Commentaires   

-1 #1 max kaba 17-02-2017 13:50
je souhaiterais recevoir vos actualités .
Merc
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

C’est une grogne qui ne dit pas son nom. Les présidents des assemblées provinciales n’en peuvent plus. Au point de lancer leur cri de détresse dans les médias. En escale à Kinshasa en attendant la...