A la Une

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

L’UE conditionne ses rapports avec la RDC au respect de « l’esprit de consensus de l’Accord de la Saint-Sylvestre »

L’UE conditionne ses rapports avec la RDC au respect de « l’esprit de consensus de l’Accord de la Saint-Sylvestre »

Réuni, hier lundi 11 novembre à Bruxelles, le Conseil de l'Union européenne, organe qui...

Anarchie dans la ville

Anarchie dans la ville

On n’est pas encore dans une situation d’état d’urgence. Mais, il faut reconnaître que,...

Imprimer

Energie : 8 millions d’euros pour explorer le gaz méthane du lac Kivu

Écrit par Olivier K le . Publié dans A la Une

Après que la RDC a réceptionné du matériel pouvant permettre le dégazage du lac Kivu, un des partenaires vient de mettre la main dans la poche pour financer l’exploration de ce gaz.

 

La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda ont signé, le vendredi 10 mars à Gisenyi (Rwanda), un projet pour mener des recherches communes sur l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu. Le projet est financé par le gouvernement hollandais à hauteur de 8 millions d’euros, pour une durée d’exécution de deux ans.

« Pendant qu’il y a exploitation du gaz, les études se poursuivent. L’état du lac continue à être suivi. Nous faisons le monitoring et nous voyons s’il n’y a pas changement des paramètres. C’est un projet de deux ans. Les études vont se faire pendant les deux années. L’argent est géré par le Rwanda », a expliqué KatchoKarume, Directeur général de l’Observatoire volcanologique de Goma. Il a reconnu que la RDC est en retard par rapport au Rwanda, sur l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu. 

Selon lui, « le gouvernement congolais doit lancer un appel d’offre pour voir s’il y a des entreprises qui pourront venir monter les plateformes pour l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu ».

Le Rwanda produit déjà de l’électricité en transformant le gaz méthane dans le même lac, pompé à partir d’une plateforme que le pays a installée en 2016 sur le lac Kivu, à 13 km de sa rive.

Pour rappel, la RDC et le Rwanda ont mis en place un comité chargé de la surveillance de l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu en avril 2016. Ce comité constitué de 10 experts a été investi de la mission de sécuriser de façon commune les travaux d’extraction du gaz et d’épargner les populations riveraines du danger lié à la non-exploitation de ce gaz. 

La mise en place de ce comité matérialisait ainsi l’accord signé entre les deux pays en novembre 2015 à Rubavu, sur l’exploitation du gaz méthane du lac Kivu. Un accord qui porte essentiellement sur la surveillance de ce cours d’eau au moment de l’exploitation du gaz qui y est contenu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Kinshasa, 13 décembre 2017 - L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) en République démocratique du Congo ont reçu un...

Facebook FanBox