A la Une

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Au courant de cette semaine, plusieurs personnalités engagées dans la résolution de la...

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Contrairement à toutes les spéculations qui ont circulé au sujet d’un éventuel soutien de...

Compte à rebours

Compte à rebours

A quarante-huit heures du délai butoir de la signature de l’arrangement particulier, qui...

Des charniers de plus

Des charniers de plus

Chaque jour qui passe, le drame du Grand Kasaï délivre un secret de plus. Après les huit...

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Dans ses investigations sur la gestion à la Commission électorale nationale indépendante,...

Imprimer

Le PNUD élabore un cadre stratégique pour l’atteinte de l’égalité des genres

Écrit par Hervé Ntumba . Publié dans Société

En vue d’accélérer les progrès en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes en Afrique, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a élaboré un cadre stratégique et un programme d’action visant à adopter une approche plus globale et axée sur les résultats concrets, rapporte le Rapport sur le développement humain en Afrique 2016.

 

En effet, ce rapport propose quatre grands « axes » offrant des recommandations concernant les politiques et les programmes susceptibles d’accélérer la concrétisation de l’égalité des genres, d’intégrer la problématique hommes-femmes au sein du programme de développement humain et de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2063.

Pour ce faire, ce cadre stratégique se penche sur les quatre axes : le soutien de l’adoption de réformes juridiques, de politiques et de programmes visant la promotion de l’autonomisation des femmes ; le soutien des femmes dans leur lutte pour l’acquisition des droits de propriété et de gestion des actifs économiques et environnementaux; la capacité à mettre en œuvre des approches multisectorielles destinées à atténuer les impacts des pratiques de santé et d’éducation discriminatoires à l’égard des femmes. Enfin, les capacités nationales de promouvoir et d’accroitre la participation et le leadership des femmes dans la prise des décisions. 

Dans ce contexte, il revient aux gouvernements des pays africains de mettre un ensemble de lois, de règlements, de politiques et de programmes assurant l’égalité des chances pour tous. Cette réalisation de l’égalité des sexes passe aussi par l’attaque directe aux normes sociales préjudiciables. Raison pour laquelle il n’est pas exagéré d’affirmer que l’inversion des normes sociales entravant l’égalité des chances pour les femmes soit un processus de longue haleine.

Donc, ces quatre axes sont arrêtés comme cadre stratégique en vue d’accompagner les gouvernements des pays africains d’atteindre la parité homme-femme.

Dans le but de fournir les lignes directrices aux dirigeants africains concernés par ce dilemme, il est à noter que le présent rapport propose quelques orientations stratégiques sous la forme d’un cadre d’action visant à lutter contre l’inégalité entre les genres. Ce cadre, renseigne le rapport, vient d’étayer l’argument selon lequel l’accélération de la concrétisation de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes constitue, pour les États africains, une méthode opérationnelle destinée à remédier au problème de la réalisation des ODD. 

Au demeurant, il sied de préciser que l’élimination des inégalités entre les genres et la réalisation des ODD sont indissociables. En fait, si les inégalités entre les genres se résorbent, des progrès significatifs seront réalisés au titre de l’ensemble des ODD.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Après New York, au Conseil de sécurité, le président de la CENCO a fait une escale à Paris où il s’est entretenu avec Jean ­Marc Ayrault,au Quai d’Orsay.Devant le médiateur des discussions directes du...