A la Une

La démocratie étouffée : la MP évite le débat sur la pétition contre Minaku

L’étouffement de la démocratie est érigé en mode de gestion à l’Assemblée nationale. Le rejet,...

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Des voix s’élèvent dans l’establishment américain pour pousser l’administration Trump à peser de...

Démocratie au rabais

Démocratie au rabais

L’Assemblée nationale a une grande responsabilité dans la déliquescence actuelle de la...

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Imprimer

Tshopo : les autorités s’insurgent contre la fraude dans le secteur du bois

Écrit par Olivier K le . Publié dans Economie

Le gouverneur de province s’emploie à combattre efficacement les criminelles économiques, afin de pourvoir la province de la Tshopo en moyens financiers.

 

Les autorités de la province de la Tshopo comptent décourager, de manière durable, les criminels économiques. Principalement ceux qui évoluent dans le secteur du bois.

Dans cette optique, le gouverneur de cette province, Jean Ilongo Tokole, a promis de remettre rapidement de l’ordre dans ce secteur. Il a ainsi instruit, le lundi 13 mars, au cours d’une réunion de travail, ses collaborateurs et tous les services compétents, d’œuvrer dans le sens de combattre efficacement les criminelles économiques, afin de pourvoir la province de la Tshopo en moyens financiers.

Selon l’Agence congolaise de presse qui a livré cette information, la rencontre a regroupé le comité provincial de sécurité, les gestionnaires du secteur de l’environnement, les exploitants artisanaux de bois, les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), la RPRT, les inspecteurs de l’environnement et quelques membres de son gouvernement provincial.

Pour ce faire, le chef de l’exécutif provincial de la Tshopo compte sur les services mis à sa disposition. Notamment l’armée et la police, l’Agence nationale des renseignements (ANR) et la direction générale des migrations (DGM). A ces services, le gouverneur leur demande de traquer si nécessaire, tous les agents véreux qui enfreignent la loi, dans tous les points de contrôle.

L’autorité provinciale a appelé chacun à son niveau de responsabilité, à décourager ceux qu’elle qualifie de « criminels économiques ».

A en croire l’Agence congolaise de presse (ACP), le gouverneur Jean Ilongo Tokole a exigé aux services de sécurité, ceux de la Régie provinciale des recettes de la Tshopo « RPRT » ainsi que les agents et cadres du service de l’environnement de relever tous leurs agents commis aux postes de contrôle sur les voies qui donnent accès à la ville de Kisangani.

L’autorité provinciale a mis en contribution la société civile pour la dénonciation de tout cas de fraude, en vue de permettre à la province de réaliser les recettes, étant donné que la Tshopo a constaté le coulage de recettes.

Des analystes sont d’avis que tous les responsables de provinces doivent hausser le ton face à la fraude et au coulage de recettes qui prennent de plus en plus des proportions inquiétantes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’étouffement de la démocratie est érigé en mode de gestion à l’Assemblée nationale. Le rejet, pas suivant les règles de l’art, de la pétition de l’Opposition contre Aubin Minaku en est...