A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

La Céni projette d’enrôler 4.500.000 électeurs à Kinshasa

Écrit par P. Mulumba et R. Ngapi le .

 

Démarré le 31 juillet 2016 dans la province-pilote du Nord-Ubangi, l’opération de la révision du fichier électoral va se clôturer par la ville-province de Kinshasa où, à la mi-avril, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) va lancer l’enrôlement des électeurs.

Au Cours d’un cadre d’échange, vendredi 17 mars avec les élus nationaux de Kinshasa (députés nationaux et sénateurs), le président de la Commission électorale nationale indépendante, Corneille Nangaa, a annoncé les projections de la Centrale électorale en ce qui concerne l’enrôlement. Selon lui, la réussite du travail dépend de la capacité des élus à mobiliser leurs électeurs.

« 4 500 000 électeurs, ce n’est qu’une projection. Si vous-vous mobilisez, nous pouvons enrôler plus. Sinon, on n’atteindra pas les quatre millions d’électeurs», s’est adressé le président de la Centrale électorale aux élus, annonçant le lancement des opérations de révision du fichier électoral dans la ville à partir de la deuxième quinzaine du mois d’avril prochain.

Par ailleurs, Corneille Nangaa a précisé que toutes les précautions ont été prises afin que ces opérations se déroulent correctement à Kinshasa. « La cartographie de la ville est disponible ; nous avons augmenté le nombre de centres d’inscription pour éviter que la population parcoure de longs distances surtout dans les communes de Maluku et de N’Sele», a-t-il rassuré.

Au nom des élus de Kinshasa, la députée Marie Ange Lukiana s’est montrée satisfaite par les réponses très techniques apportées par la Céni à leurs préoccupations. « Nous avons promis un soutien et nous sommes engagés afin que cet enrôlement soit un véritable succès à Kinshasa plus qu’ailleurs », a déclaré cette élue de la majorité.

Profitant de ce mois de la femme, Lukiana a invité les femmes à s’enrôler massivement, car elles constituent plus de la moitié de la population du pays. « Notre objectif est de maintenir ou de dépasser les 48 sièges actuels ».

 

Pour rappel, après le succès du test d’enrôlement dans le Nord-Ubangi, la CENI avait entamé des opérations d’identification et d’enrôlement avec la délivrance immédiate de la carte d’électeur dans 12 autres provinces depuis le 13 décembre 2016. Pour autant, le gouvernement est appelé à œuvrer davantage pour que des dispositions sécuritaires soient prises dans les provinces où persistent encore l’insécurité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....