A la Une

Julien Paluku alerte sur une nouvelle guerre au Nord-Kivu

Julien Paluku alerte sur une nouvelle guerre au Nord-Kivu

Cette fois-ci, c’est le gouverneur de la province du Nord-Kivu, lui-même, qui sonne l’alerte....

Dans un message prononcé lundi à Lubumbashi, Kabila tranche : pas d’élections sans le Kasaï

Dans un message prononcé lundi à Lubumbashi, Kabila tranche : pas d’élections sans le Kasaï

A peine revenu d’Afrique du Sud où il a participé dimanche à la Commission mixte RDC – Afrique du...

Effet contagion

Effet contagion

Cela n’arrive pas tous les jours. Un cortège officiel  a été caillassée par une population en...

Nationalité de Katumbi : O. Kamitatu dénonce un montage grossier

Nationalité de Katumbi : O. Kamitatu dénonce un montage grossier

Le régime de Kinshasa s’est inscrit dans un schéma d’exclure définitivement de la scène politique...

Un couple infernal

Un couple infernal

Les propos du président sud-africain, Jacob Zuma, lors de sa rencontre à Pretoria dimanche 25...

Imprimer

Actions annoncées par le Rassemblement : l’Alternance pour la République mobilise

Écrit par LP.

 

Dans un entretien accordé au journal Le Potentiel, hier vendredi 31 mars, le secrétaire exécutif de l’Alternance pour la République (AR), Jean-Bertrand Ewanga, a annoncé le soutien ferme de la plateforme à la série d’actions décidée au niveau du Rassemblement que dirige le président Félix Tshisekedi Tshilombo. « Nous invitons les Congolais à observer le lundi 3 avril la journée ville morte. Et la réussite sera totale parce que le peuple congolais ne peut plus supporter une autre dictature au moment où nous sommes engagés pour l’alternance », a-t-il déclaré.

Selon le secrétaire exécutif de l’AR, avec le blocage des discussions sur l’arrangement particulier à la mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, la Majorité présidentielle est loin de comprendre les signes du temps. « Le fait de bloquer le processus d’atterrissage en douceur de l’application de l’Accord démontre la détermination de la Majorité à violer la Constitution. Le peuple congolais fera recours à l’article 64 pour barrer la route à toute tentative », fait savoir Ewanga.

Ce dernier a fait un appel au chef de l’Etat en ces termes : « Aujourd’hui, nous nous posons la question de savoir si le fait de prendre acte de la fin de la mission de la Cénco, est le fruit de l’orgueil ou le sens élevé de responsabilité ? Nous voulons croire que c’est le sens de responsabilité et qui doit le pousser à nommer M. Félix Tshisekedi  comme Premier ministre et reconnaître M. Pierre Lumbi comme président du CNSA afin que, rapidement, on organise les élections attendues par le peuple ».

Le Rassemblement, à travers une déclaration signée le 29 mars, appelle à la journée ville morte le lundi 3 avril et soutient la grève générale décrétée par les syndicats, le mercredi 5 avril. Il entend également participer à la marche projetée par l’UDPS pour la date du 10 avril.

 

Dans la foulée, l’AR rejette d’office l’idée des consultations entamées par le chef de l’Etat pour sortir de la crise. « L’AR fermera la porte aux bourreaux qui cherchent à revenir au lieu du crime. Les mêmes qui ont assassiné l’Accord, comment peuvent-il revenir avec un autre masque ? Le chef de la Majorité doit plutôt prendre langue directement avec Félix Tshisekedi pour qu’on aille de l’avant », a conclu Ewanga.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La dépréciation du franc congolais face aux devises étrangères est due à la pénurie de devises, l’ajustement difficile au niveau du Trésor public et la spéculation, justifie la Banque centrale du...