A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

La RDC se penche sur la problématique des mines et de l’assistance à la lutte anti-mines

Écrit par Véron K. le . Publié dans Société

À l’occasion de la célébration, le 4 avril, de la journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte anti-mines, placée cette année sous le thème « Un environnement sans danger, la communauté protégée », UNMAS, service  de la lutte anti-mines des Nations unies, organise, du 2 au 6 avril, une série d’activités ayant marqué le 20ème anniversaire de ce service et les 15 ans de lutte anti-mines en RDC.

 

Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, a servi de cadre à la célébration de la journée internationale de sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte anti-mines. Et ce, au travers de nombreuses activités rassemblant la communauté locale, le personnel de la Monusco, des agences ONU et ONG internationales et nationales.

Demain jeudi 6 avril, l’ambassade du Japon, le Centre  congolais de la lutte anti-mines (CCLAM), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et UNMAS organiseront à Kinshasa une cérémonie avec les opérateurs de la lutte anti-mines et représentants du gouvernement congolais et la communauté internationale.

Le 4 avril, UNMAS a souligné le rôle du gouvernement et de la communauté internationale. Afin de réaliser l’objectif de libérer la RDC de la menace des mines connues et des REG, il est crucial que le gouvernement continue son avancée vers ses engagements internationaux, tels que le Traité d’Ottawa, son appropriation nationale et la coordination efficace des activités humanitaires de lutte anti-mines sur l’ensemble du pays. La communauté internationale doit aussi rester consciente de la menace des mines et REG ;  soutenir les activités de lutte anti-mines  pour déclarer la RDC libre des engins explosifs avant la date butoir de janvier 2021.

Depuis son accession à l’indépendance, la RDC est prise au piège  dans une spirale de conflits armés causant une forte contamination des restes explosifs de guerre (REG), mines et sous-munitions. Cela représente seulement une menace pour la vie des civils mais aussi un frein au développement social et économique. Afin de protéger les communautés et créer un environnement sûr et propice au développement, UNMAS et les autres opérateurs de la lutte anti-mines conduisent des activités d’enquête et de dépollution sur l’ensemble du territoire. Dans cette même ligne d’action, le gouvernement s’est aussi engagé à se conformer au Traité d’Ottawa et aussi à libérer la RDC de toutes les mines connues avant la date butoir du 1er janvier 2021.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....