A la Une

Belges et Français protègent des « infiltrés »

Belges et Français protègent des « infiltrés »

La nouvelle liste de personnalités visées par des sanctions ciblées de l'Union européenne tarde à...

Akinwumi Adesina : « Le temps est arrivé de créer la révolution verte en Afrique »

Akinwumi Adesina : « Le temps est arrivé de créer la révolution verte en Afrique »

Les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), ouvertes en Inde le...

Kasaï : le drame humanitaire appelle à une intervention urgente du gouvernement Tshibala

Kasaï : le drame humanitaire appelle à une intervention urgente du gouvernement Tshibala

Une semaine après son investiture, le Premier ministre Bruno Tshibala assiste impuissant au drame...

Brebis galeuses

Brebis galeuses

Les autorités au pouvoir en RDC développent un discours souverainiste chaque fois qu’on leur...

Massacres au Kasaï : ONU, USA et Suède en quête de vérité

Massacres au Kasaï : ONU, USA et Suède en quête de vérité

Alors que l’Auditorat militaire général des FARDC s’apprête à débuter les audiences publiques...

Imprimer

Maman Sidikou ne doit pas faciliter le débauchage en faveur de la MP

Écrit par P.M..

 

Le Front républicain des centristes se félicite du fait qu’après une sortie médiatique controversée, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC se soit engagé résolument à explorer les voies et moyens de mettre en œuvre intégralement et de bonne foi, l’Accord politique du 31 décembre 2016 tel que stipulé par la résolution 2348 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Dans une déclaration faite à la presse, le lundi 17 avril à Kinshasa, le coordonnateur principal du Front républicain des centristes, Chérubin Okende, a invité Maman Sidikou à ne pas abuser de bons offices des Nations unies pour faciliter « insidieusement » le débauchage et encourager la transhumance politique en faveur de la majorité au pouvoir.

« Le Front des républicains des centristes rappelle instamment à Maman Sidikou que la racine pivotante de la grave crise politique qui sévit en RDC est le refus du président Kabila, autorité morale de la Majorité présidentielle, de faciliter l’alternance démocratique au sommet de l’Etat. Cette situation a conduit au déréglage généralisé de l’ordre constitutionnel consacrant ainsi la perte de la légitimité de toutes les institutions à mandats électifs. Partant, il serait naïf de présumer de la bonne foi de cette famille politique, de ses amis et frères qui depuis le mois de janvier 2017, se démêle acharnement à pervertir la lettre et l’esprit de l’Accord politique de la Saint-Sylvestre », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « A travers ce revirement judicieux du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, le Front républicain des centristes prend acte de la désapprobation par celui-ci de la nomination de M. Bruno Tshibala comme Premier ministre. Par conséquent, le Front républicain des centristes exhorte toutes les parties prenantes à privilégier la mise en œuvre intégrale et prompte de l’Accord politique de la Saint-Sylvestre, seul cadre susceptible d’appuyer la légitimité des institutions pendant la période provisoire et d’assurer durablement la stabilisation ainsi que la consolidation de la démocratie constitutionnelle en RDC et de conduire à la passation pacifique du pouvoir conformément à la Constitution congolaise et cela, dans le respect scrupuleux de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance ».

 

Dans la foulée, le Front républicain des centristes préconise la mise au point d’un arrangement particulier prévu dans l’Accord du 31 décembre 2016, qui puisse privilégier le fonctionnement judicieux des institutions pendant la période préélectorale et électorale dans le strict respect de la Constitution, une décrispation politique efficiente ainsi que l’indépendance effective de la Commission électorale et la crédibilité du processus des élections libres et transparentes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les doyens de la faculté des Sciences pharmaceutiques ont procédé à la révision du curriculum de formation du pharmacien en vue de répondre aux besoins des soins de santé du pays et de l’adapter...