A la Une

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Le forum pour la paix et le développement dans le Kasaï va s’ouvrir en présence du chef de l’Etat...

État prédateur

État prédateur

Ça sent l’arnaque. La décision prise, vendredi 15 septembre, par le vice-ministre des...

Invalidation des passeports semi-biométriques : Une arnaque

Invalidation des passeports semi-biométriques : Une arnaque

Le 15 septembre 2017, le vice-ministre des Affaires étrangères, Agée Aje Matombe, a créé la...

Alternance pacifique

Alternance pacifique

Des Congolais ont décidé de faire respecter la Constitution en imposant une alternance...

Le peuple observe

Le peuple observe

La rentrée parlementaire a eu lieu, hier vendredi 15 septembre, au Palais du peuple. Elle...

Imprimer

Kim le nucléaire

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Aux dires de maints observateurs, la menace de la guerre de Trump contre Kim Jong Un se rapproche. Si le conflit éclatait, le présomptueux dirigeant nord-coréen aura contraint l’imprévisible yankee à user de sa superpuissance pour anéantir la force nucléaire de Pyongyang.

 

Sera-ce la guerre des Titans ? C’est un peu exagéré. Sera-ce la répétition de David contre Goliath ? La sainte Bible ne l’a pas prévu. Il nous reste un champ, très vaste, de conjectures. Par exemple, celle qui voit les Yankees «traiter le problème nord-coréen» en neutralisant son arsenal nucléaire car, clame Washington, «la stratégie de la patience est terminée». Par exemple, aussi, celle qui promet «une réponse sans pitié à toute provocation américaine» de la part d’un Kim qui brûle d’envie de rééditer l’exploit japonais de Pearl Harbour en 1945.

Certes, le monde doit se méfier des provocations et des menaces qu’échangent actuellement le jeune belliciste de 34 ans et l’imprévisible septuagénaire. Un monstrueux incendie commence toujours par une brindille, par une étincelle. Tout comme des tonnes d’extincteurs seront épuisées avant de venir à bout du sinistre. Et la guerre du nazi Adolf Hitler est là pour nous le rappeler.

Déjà, les Chinois préviennent que «s’il y a vraiment guerre, personne ne peut être gagnant». En attendant, Pékin a suspendu les vols de ses avions vers Pyongyang depuis 48 heures car, estime-t-il, «un conflit peut éclater à tout moment». Tokyo, pour sa part, envisage de rapatrier ses 60 mille ressortissants vivant en Corée du Nord. La Russie, «très inquiète», appelle «à la retenue».

 

Lequel des bellicistes est fort à blâmer ? L’Afrique a-t-elle ses Kim Jong Un ? Aidez-moi à répondre.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Un casque bleu de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a été tué hier dans le territoire de Beni dans la province...