A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

Goma : 53 militants de la LUCHA libérés

Écrit par L.P, Pubié mercredi 02 aout 2017 le . Publié dans Brèves

Les 53 membres du mouvement citoyen LUCHA arrêtés lundi suite à leur manifestation publique à Goma ont été relâchés mardi 1er août après-midi. Au cahot de la police congolaise de « Kahembe », où ils étaient incarcérés, il reste encore cinq autres militants sous les verrous. «Ils n’ont pas été libérés pour des raisons propres à la police», indique Gislain Muhiwa de LUCHA, qui demande leur libération sans condition.

Ces jeunes, une fois sortie du cachot, ont eu des encouragements de la population le long de l’artère principale de Goma, où ils passaient en scandant des chants de la démocratie et liberté.

 

Les manifestations, prévues lundi dans quelques grandes villes de la RDC par les organisations de la société civile et les mouvements citoyens, avaient été dispersées ou interdites par la police. Selon les organisateurs, l’objectif de ces marches était de réclamer la tenue des élections cette année.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....