A la Une

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Lundi dernier, à New-York, Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU a recadré le chef de la...

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC s’est invité, encore une fois, sur la table du Conseil de sécurité des Nations...

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Contre la volonté de la Céni d’imposer par tous les moyens la machine à voter lors des scrutins...

Des zones d’ombre

Des zones d’ombre

L’arrivée des bovidés, en décembre dernier, dans les provinces du Kwilu et Kwango, continue de...

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

Après les deux marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité laïc de...

Imprimer

Paris accueille le 04 Novembre une Conférence sur les enjeux de l’opposition en Afrique

Écrit par Stanislas Ntambwe, publié mercredi 30 aout 2017 le . Publié dans Internationale

Réfléchir sur la consolidation des institutions démocratiques pour que « des élections ne deviennent plus des occasions de violences et de destruction des pays », telle est l’attente des organisateurs auprès des participants à la Conférence.

La conférence internationale sur les enjeux de l’opposition en Afrique qui se tiendra le 04 Novembre 2017 à Paris (France), est organisée par l'Institut Mandela qui s'inscrit dans la dynamique de combat pour la paix en Afrique.

Cela étant, l’Institut Mandela invite tous acteurs influents politiques (Pouvoir et Opposition) et de la société civile du Continent africain à prendre une part active à ces assises, en vue de réfléchir sur la consolidation des institutions démocratiques. Et cela, pour que « des élections ne deviennent plus des occasions de violences et de destruction des pays, retardant un peu plus le processus de développement par le jeu de destruction/ reconstruction sans fin », précise un communiqué de l’Institut Mandela publié, le mardi 29 aout 2017, à Paris (France).

Les participants sont ainsi encouragés d’y exposer leur vision de la construction des Nations « démocratiques, fortes et prospères ».

Enjeux de l’opposition

Placée sous le thème : « Les enjeux de l’opposition en Afrique », cette Conférence internationale vise à réfléchir, avec des acteurs politiques et de la Société civile, sur « une démarche de gouvernance démocratique apaisée, afin d’éviter des conflits postélectoraux très dommageable au développement de l’Afrique », a expliqué le Docteur Paul Kananura, Président de l'Institut Mandela. Il s’agit, a-t-il ajouté, d’un « dialogue constructif entre le Pouvoir, l’Opposition et la Société civile sur la consolidation des institutions démocratiques et la construction d’une société juste ».

Par ailleurs, plusieurs sujets intéressants seront abordés au cours de la journée. Notamment, « De l’Opposition de règlement des comptes à l’Opposition de proposition des projets de société ; La gestion de l’alternance politique ; Statut juridique de l’Opposition ; De la confusion à la clarification de différentiation de l’Opposition et de la Société civile ».

A propos de l’Institut Mandela

L’Institut Mandela, est l’expression de la pensée stratégique au service de l’intelligence collective. Son objectif est de « participer à la transformation profonde de l’Afrique en restructurant intellectuellement et institutionnellement les pays africains ».

Les fondamentaux de la sécurité, de l’économie et de la gouvernance sont au cœur des actions de l’Institut. Ces fondamentaux tournent autour de six axes de recherche : « Sécurité et Développement ; Emergence de l’Afrique ; Géopolitique et Géostratégie des matières premières ; Africanisation de la Démocratie ; Perspectives de la gouvernance africaine ; Energie et Environnement ».

Mission de l'Institut

L’Institut Mandela est un Think Tank (« Laboratoire d’idées ») de promotion d’égalité des chances, favorable à l’économie de marché, à la solidarité internationale et à l’unité africaine. Il se donne pour mission de "promouvoir le panafricanisme et les valeurs de société ouverte et de paix partout sur le continent par une diplomatie intellectuelle ".

Dans le cadre de son programme quinquennal «Sécurité, Paix et Développement en Afrique (SPDA)», les réflexions stratégiques de l’Institut se sont orientées sur les questions de Sécurité et de Stabilité, de Jihadisme et de Terrorisme ainsi que le Développement en Afrique. Ce, dans l’objectif de peaufiner l’Indice de risque sécuritaire (IRS) mesurant la capacité de résistance des pays face aux défis sécuritaires et du terrorisme.

Il sied de rappeler que le cycle annuel de cinq conférences accueille des intellectuelles, experts, généraux, diplomates et politiques pour « décrypter les mutations géopolitiques et les grands défis stratégiques ». Et c’est à ces questions ayant trait à la géostratégie, à la prospective, à la diplomatie, à la sécurité, au fondamentalisme, au terrorisme, à la gouvernance,.... que les intervenants apportent des réponses ou suggèrent des pistes de réflexion.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’objectif est de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et...