A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

Haut-Lomami : deux personnes mortes foudroyées à Malemba Nkulu

Écrit par La rédaction, publié lundi 11 Septembre 2017 le . Publié dans Brèves

La foudre a tué deux personnes lors de la première pluie de la saison,  qui s’est abattue sur le territoire de Malemba Nkulu dans la province du Haut-Lomami  dans la nuit de jeudi à vendredi 8 septembre. Plusieurs  maisons  ont été également détruites. Les localités les plus touchées sont celles de la chefferie  de Mulongo.

Les sources sur place à Mulongo indiquent que la pluie était très fine  et elle est tombée pendant plus d’une heure dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle était accompagnée d’un vent violent, qui a causé plusieurs dégâts: la foudre s’est abattue sur deux personnes qui sont mortes à Twite et à Musumbu, deux localités situées entre 4 et 6 Km de Mulongo Centre.

 

Dans d’autres localités, on dénombre plusieurs maisons écroulées ou ayant perdu leurs toitures. Il s’agit  notamment de Twite, Mutembwa, Musumbu et Kiwewe.

 

L’école primaire Muyombe  dans la localité de Twite, construite en matériaux durable, est parmi les bâtisses écroulées. Les murs de deux salles de classe de première année primaire sont tombées et leurs toitures, emportées.

 

Ceux qui ont perdu leurs biens essayent d’en récupérer quelques-uns, afin de se construire de logis de fortune. D’autres habitants ont trouvé refuge dans de familles d’accueil.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....