A la Une

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Des voix s’élèvent dans l’establishment américain pour pousser l’administration Trump à peser de...

Démocratie au rabais

Démocratie au rabais

L’Assemblée nationale a une grande responsabilité dans la déliquescence actuelle de la...

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Qui a bu boira

Qui a bu boira

À l’heure actuelle, accepter de travailler avec le gouvernement congolais, c’est porter un...

Imprimer

35 ans

Écrit par Le Potentiel, jeudi le . Publié dans A la Une

35 ans ! C’est l’âge accompli en ce 12 octobre 2017 par l’influent quotidien du 873, avenue du Bas-Congo, à Kinshasa-Gombe. Trente-cinq ans de vie : c’est à la fois peu et beaucoup. Peu dans la mesure où des entreprises de presse, comme on en voit ailleurs, sont susceptibles d’atteindre un siècle, pour peu qu’elles évoluent dans un environnement économique et politique assaini.

35 ans, c’est aussi beaucoup dans ce sens que l’évolution non moins héroïque du Potentiel, dans le mouvant contexte zaïro-congolais, constitue en lui-même un parcours du combattant. En effet, bon an mal an, le journal survit après avoir subi des plasticages opérés par les services de sécurité. Il tient debout en dépit de diverses intimidations policières à l’encontre de son leadership. Il résiste encore après son boycott par les différents régimes. Cette résilience témoigne de l’intransigeance de sa ligne éditoriale. Au finish, les régimes changent, mais l’institution Le Potentiel demeure.

En 35 ans, Le Potentiel a beaucoup vu, beaucoup entendu et, surtout, beaucoup écrit. L’écriture, qui est en soi sa raison d’être, il l’a faite contre vents et marées. Contre les idéologies politiques centrifuges. Contre les dérapages du pouvoir et de l’opposition.

Dans les faits, oser s’afficher publiquement comme défenseur des intérêts collectifs plutôt qu’individuels ou de groupe, professer en toute indépendance le haut degré de sa conscience citoyenne, une telle profession de foi de la part du Potentiel dérange le pouvoir, de 1990 à ce jour.

Ce que Le Potentiel a su faire, pendant 35 ans, c’est traiter et diffuser une information responsable, objective, vérifiable. Il ne le fait pas par souci d’équilibrisme ou d’être bien vu par « un camp politique », mais par devoir d’honnêteté envers les lecteurs, envers la Nation.

L’ambition du Potentiel a été et reste d’éclairer la communauté nationale - et par de-là l’opinion internationale - sur le cours de la démocratie, des droits de l’homme et de la justice en RD Congo. Cette croisade-là, le journal continuera à la mener au fil des ans. D’ailleurs, elle lui a déjà valu des distinctions honorifiques au pays et à l’étranger. Ce n’est pas à 35 ans qu’il peut renoncer à ce noble combat.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Des voix s’élèvent dans l’establishment américain pour pousser l’administration Trump à peser de tout son poids pour désamorcer la crise politique congolaise. Au moment où l’ambassadrice américaine à...

Facebook FanBox