A la Une

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Mgr Ambongo : « L’interdiction des marches est anticonstitutionnelle »

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur...

Cuisine interne

Cuisine interne

Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti phare de la Majorité...

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

ASF-RDC appelle les congolais à l’éthique et la considération de l'autre

L’Ong ASF invite la presse à cultiver le caractère sacré de la patrie pour « barrer la route à...

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

RDV du 23 décembre : la décrispation bat de l’aile

Entre l’Opposition, appuyée par les forces vives, et le pouvoir des divergences majeures...

Emboiter le pas

Emboiter le pas

Pendant qu’on l’attend sur le terrain, à côté du peuple qui réclame l’application intégrale de...

Imprimer

RDC-Burundi : un accord pour des opérations militaires conjointes contre les rebelles

Écrit par AMK le .

La République démocratique du Congo vient de signer un accord avec le Burundi pour traquer conjointement les forces négatives de deux côtés de la frontière communes.C’est au cours d’une réunion de haut niveau entre les gouvernements du Burundi et de la République démocratique du Congo, tenue à Bujumbura, que cette décision a été prise, rapporte Rfi. Les ministres des Affaires étrangères et ceux de la Défense des deux pays se sont retrouvés, les mardi 24 et mercredi 25 octobre, à dans l’ultime objectif du renforcement de la paix et de la sécurité à la frontière commune.

Plusieurs décisions ont été prises, a assuré le mercredi 25 octobre à RFI le chef de la diplomatie congolaise, Léonard She Okitundu. En ce qui concerne les camps de réfugiés burundais de RDC, devenues des « pépinières pour les groupes armés burundais », selon le ministre congolais des Affaires étrangères, ils doivent être éloignés de la frontière. Cependant, M. Okitundu  a annoncé que les deux pays vont désormais organiser des opérations communes de deux côtés de la frontière, soutient Rfi.

Rapprochement qui intrigue

Ce rapprochement entre la RDC et le Burundi intervient trois semaines après la tentative de prise de la ville d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu, par les miliciens Maï-Maï Yakotumba. Le ministre de Communication et Médias, Lambert Mende, dans des termes à peine voilés, avait soutenu que ces miliciens ont été soutenus par ce pays voisin, le Burundi. N’eût été la réplique musclée des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) appuyées, notamment par les hélicoptères des régiments de la Monusco, Uvira serait tombée entre les mains de Maï-Maï Yakotumba.

Pour autant, ce rapprochement entre Kinshasa et Bujumbura est intriguant. Surtout que la RDC accepte de mener des opérations militaires conjointes avec l’armée burundaise, notamment sur le sol congolais. Les précédentes opérations conjointes d’il y a quelques années entre les FARDC et l’armée rwandaise n’ont jamais produit des résultats escomptés. Dès lors, les observateurs avertis doutent des résultats des opérations militaires conjointes entre les armées congolaises et burundaises sur le sol de la RDC.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et évêque coadjuteur de l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo, revient sur la dernière déclaration de l’assemblée plénière...
More inA la Une  Société  A la Une  Sports  A la Une