A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

La Société civile se prépare à lancer une campagne sur l’accès à l’énergie pour tous

Écrit par Bienvenu Ipan le . Publié dans Société

En atelier depuis mercredi 1er novembre, des acteurs sociaux ont jusque ce vendredi 3 novembre pour élaborer le guide de plaidoyer de cette campagne.

Le Centre national d’appui au développement populaire s’apprête à lancer une vaste campagne dénommée : « Priorité accès des populations à l’énergie électrique en RDC». La campagne, qui va durer trois mois, poursuit l’objectif d’emmener les candidats aux futures élections à intégrer, dans leurs thèmes majeurs de campagne, la résolution des problèmes de l’énergie en RDC.

En prévision de cette campagne, des délégués des Organisations membres de la Corap se retrouvent depuis hier mercredi 1er jusqu’au vendredi 3 novembre, en atelier d’élaboration participative du guide de plaidoyer de cette campagne. D’autres participants sont venus des provinces de Kwango, Kongo Central et Kasaï-Oriental).

La campagne s’inscrit dans le cadre de la 2ème phase du Projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif à l’énergie. Projet financé par OSISA (Open society initiative for southern Africa) et mis en œuvre sous l’égide de la Coalition des organisations de la Société civile pour le suivi des réformes de l’action publique (CORAP).

Cette Coalition a été mise en place par le CENADEP et le Réseau PRODDES (Promotion de la démocratie et des droits économiques et sociaux).

Le coordonnateur du Projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif à l’énergie, Justin Mobomi, a expliqué qu’au cours de cette séance de coaching participatif, les participants sont en train de contribuer à l’élaboration du guide et du plan de plaidoyer de la campagne.

Un plaidoyer en élaboration

Trois points importants ont été abordés à l’ouverture de cet atelier. Le premier a porté sur l’identification de la question, la situation ou la problématique devant faire l’objet du plaidoyer. Il y a, entre autres, le contraste qui existe entre l’immense potentialité énergétique de la RDC avec un taux d’accès très faible de la population congolaise à l’énergie électrique ; la faible production, la mauvaise qualité, la faible diversification des sources, et l’accès inégal ; la mauvaise gestion du réseau électrique ; la politique énergétique avec le faible budget…  Le deuxième point a été axé sur le changement souhaité dans le cadre de cette campagne.

Le CENADEP et le Réseau PRODDES ont fait le constat sur la vague des réformes survenues au pays après la mise en œuvre de la Constitution. C’est ainsi qu’est née l’idée de mettre en place le Projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif à l’énergie.

Pour sa part, la fondation OSISA a accepté de financer la première phase de ce projet à hauteur de 100.265 USD. Cette première phase du projet a tenu compte des revendications de la population par rapport au développement du projet Grand Inga. Elle a poursuivi et accompli trois principaux objectifs, à savoir renforcer les capacités de la Société civile, les médias et les communautés locales de façon à surveiller la mise en œuvre du projet Grand Inga et le développement des sujets connexes ; soutenir une synergie des initiatives au niveau local, national et régional pour pousser le gouvernement, les partenaires techniques et financiers à prendre en considération les revendications des populations en matière d'accès à l'énergie ; appuyer l'analyse, la publication et la diffusion de l'information à travers les médias largement distribués, les réseaux sociaux et la communication de voisinage pour renforcer la responsabilité des dirigeants.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.