A la Une

RDC : Les défis humanitaire au Grand Kasaï sont multidimensionnels

Au moins 97 millions USD sont requis, d’ici fin Juin 2018, pour couvrir les besoins des...

Prenant ses distances avec la MP : Gizenga dénonce des « tueries barbares » lors des marches

Prenant ses distances avec la MP : Gizenga dénonce des « tueries barbares » lors des marches

* Des mesures de décrispation doivent être appliquées * le Palu est engagé en faveur de...

La rupture

La rupture

La scène politique congolaise est en ébullition. Les acteurs politiques congolais retrouvent...

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Imprimer

En prévision de la marche du 31 décembre : Félix Tshisekedi mobilise à Kinshasa ce jeudi

Écrit par Médard Muyaya le .

Les laïcs catholiques, après avoir perçu le message lancé par la Conférence épiscopales nationale du Congo (Cénco), invitant ainsi le peuple congolais à se prendre en charge, ont programmé une série de manifestations pour défendre la jeune démocratie en proie aux prédateurs de tous genres. Parmi ces manifestations, une grande marche, comme c’est fut le cas en février 1992, est prévue le dimanche 31 décembre 2017. Tous les Congolais acquis au changement, quelle que soit la catégorie de chacun, sont conviés à participer à ce mouvement de libération de la République démocratique du Congo.

Appel à se prendre en charge

D’après des informations en notre possession émanant de la 10ème rue/Limete, siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix-Antoine Tshisekedi, président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, va emboucher la trompette de ladite marche à Kinshasa. Le rendez-vous est pris pour ce jeudi 28 décembre 2017. L’actuel leader de l’opposition va se déployer à la Tshangu où il aura à communier avec la base de l’UDPS de tout Kinshasa.  

À cette occasion, Félix-Antoine Tshisekedi, selon son entourage, a un seul message fort, notamment l'appel pathétique au peuple congolais de tous les coins et recoins de l’étendue de la République, l’invitant ainsi à se lever comme un seul homme afin de prendre son destin en main. « Trop c’est trop », s’exclame-t-on dans les rues de Kinshasa. Le peuple a tant souffert et qu’il était temps pour lui de faire entendre son cri de souffrance à la face du monde.

Déterminé, Félix-Antoine Tshisekedi saisit l’opportunité pour inviter les combattantes et combattants à braver la peur. Car, estime-t-il, personne ne viendra défendre les intérêts des Congolais ni lutter à leur place. Visiblement, la préoccupation de Félix Tshisekedi rejoint la démarche des évêques, qui s’inscrit dans la logique d’un combat pour la paix et la justice.

L’heure de l’alternance a sonné

En l’absence d’une volonté d’organiser des élections libres, démocratiques, transparentes, apaisées et crédibles pour une alternance démocratique, il s’avère impérieux que le peuple congolais puisse s’assumer conformément à l’article 64 de la Constitution.

De ce qui précède, cet article 64 de la Constitution donne des prérogatives au peuple congolais de faire échec à quiconque voudrait exercer le pouvoir par la force. Considérant que la même Constitution reconnaît au peuple le droit de manifester en cas de violation de ce qui lui revient de droit, ce dernier peut procéder par marche pacifique, sit-in ou des journées villes mortes dans le but de faire entendre sa voix. N’en déplaise à ceux qui voient en cela une sorte de manipulation.

Somme toute, l’heure a sonné, l’heure à laquelle l’alternance démocratique tant attendue doit s’opérer suite à l’implication et à l’appropriation du processus électoral par le peuple lui-même. Tous les patriotes sont appelés à se tenir débout, à aller de l’avant et à défendre les valeurs de la RDC. Il est temps de mettre fin aux pillages systématiques des richesses de la RDC, à la fraude,  au détournement, à l’impunité et à la mauvaise gouvernance.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Au moins 97 millions USD sont requis, d’ici fin Juin 2018, pour couvrir les besoins des populations affectées par la crise généralisée dans l’espace Kasaï. Environ 400 mille personnes ciblées dans les...