A la Une

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Lundi dernier, à New-York, Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU a recadré le chef de la...

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC s’est invité, encore une fois, sur la table du Conseil de sécurité des Nations...

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Contre la volonté de la Céni d’imposer par tous les moyens la machine à voter lors des scrutins...

Des zones d’ombre

Des zones d’ombre

L’arrivée des bovidés, en décembre dernier, dans les provinces du Kwilu et Kwango, continue de...

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

Après les deux marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité laïc de...

Imprimer

Bandundu : la prison du Cinquantenaire bénéficie d’un don de vivres

Écrit par BIM le . Publié dans Société

Près de 400 personnes se trouvant à la prison du Cinquantenaire, dans la ville de Bandundu, au Kwilu, ont eu droit, le 15 janvier 2018, à un don de denrées de première nécessité.

Cet acte de générosité a été posé lors de la visite du nouveau représentant légal l’Amir Jamaat de la communauté musulmane Ahmadiyya en RDC. Visite qui s’inscrit dans le cadre de la série de visites que cette communauté projette dans différents endroits de la RDC. Ce, dans l’observance des principes coraniques.

Nommé il y a quelques mois, le représentant légal de la Comaco, Amir Khalid Mahmood Shahid Sahib, vient d’effectuer sa première visite officielle au siège provincial de cette communauté islamique situé à Kwilu. Une visite qui l’a conduit jusqu’à la prison du Cinquantenaire située dans la ville de Bandundu.

En fait, le geste posé en faveur de ces prisonniers est fait conformément au respect des enseignements islamiques tirés du livre de Saint Coran, dans son chapitre 76, verset 9 : «Et pour l’amour de Lui (Allah), ils nourrissent l’indigent, l’orphelin, et les captifs ».

En plus, l’Amir Jamaat a réussi à démontrer à l’ensemble des prisonniers comment l’Homme est supérieur à toutes les créatures de Dieu. À en croire le représentant légal de la Comaco, c’est quand l’Homme échoue à agir de manière juste qu’il se ressemble à un animal qui n’agit que selon son instinct sans s’attacher à la raison. Il a poursuivi que Dieu, dans Sa bonté, a accordé à l’Homme de l’intelligence afin que ce dernier agisse raisonnablement dans son environnement et que cela lui procure la jouissance complète de la vie.

Amir Khalid a recommandé aux prisonniers d’afficher un comportement responsable dans la société, après leur libération In shaa Allah. Ce, en reconnaissance à leur valeur et, surtout, à l’objectif pour lequel ils ont été créés. Car, estime-t-il, il serait de leur responsabilité.

De leur côté, les responsables de la prison du Cinquantenaire ont apprécié l’acte de générosité posé en leur faveur. Reconnaissance oblige, le directeur de cette prison a témoigné de sa gratitude vis-à-vis de la Comaco en ces termes : « Ceci n’est pas la première fois pour nous de vivre ces genres des moments d’assistances par les musulmans de l’Ahmadiyya, nous en sommes infiniment reconnaissants et souhaiterons que cela se poursuive de la sorte ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’objectif est de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et...