Imprimer

La société civile du Nord-Kivu dénonce l’entrée de 200 militaires ougandais en territoire de Beni

Écrit par Angelo Mobateli. Publié dans Online Dépêches

La société civile du Nord-Kivu fait état d’une incursion de 200 militaires de l’armée ougandaise dans la chefferie de Watalanga, en territoire de Beni.


« Ils sont au moins 200 militaires de l'UPDF (armée ougandaise), ceux qui viennent de faire leur entrée le matin du mercredi 11 décembre 2013 en territoire de Beni, au Nord-Kivu », dénonce-t-elle dans un communiqué parvenu samedi 14 décembre 2013 à Lepotentielonline.com.

Son vice-président et porte-parole, Me Omar Kavota, précise que « ces éléments lourdement armés ont été visibles, autour de 5h00 locales, par la population de la localité  de Kitchanga (frontalière avec l'Ouganda) et se sont dirigés dans la localité voisine de  Ndiva, en groupement de Bahumu, dans la chefferie de Watalinga, à plus ou moins 80 km, au nord-est de la ville de Beni ».

Il signale que, « jusqu'à présent, la population prise de panique ignore le mobile de cette incursion qui menace l'intégrité du territoire nationale ».

Opérations militaires contre les ADF/NALU

A la suite des actions destructrices des rebelles ougandais contre les populations civiles et les forces de sécurité de la RDC dans la région, la société civile du Nord-Kivu exhorte le gouvernement congolais à intervenir rapidement.

« Notre structure en appelle au déclenchement urgent des opérations militaires contre les rebelles ougandais de l'ADF/NALU et à libérer la province des incursions ougandaises pour rassurer la population », a déclaré Me Omar  Kavota, vice-président et porte-parole de la société civile du Nord-Kivu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...