A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Briser la glace

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

Des révélations sur le drame humanitaire du Kasaï, il y en a toujours. Même si cela n’émeut pas les caciques du régime parce qu’aveuglés par le pouvoir et le goût du lucre, les exactions du Kasaï ont causé un énorme préjudice au sein des familles congolaises.

Imprimer

Marche du Rassemblement : Un avertissement qui a paralysé la République

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

La marche du Rassop le mardi 19 décembre 2017 n’a pas eu lieu tel que l’avaient prévu les initiateurs. Les activités ont tourné au ralenti sur l’ensemble du pays. Sans surprise, la Police nationale congolaise s’est chargée, dans toutes les grandes villes, de disperser et d’arrêter les manifestants. Peine perdue car, l’Opposition  n’entend pas désarmer. Elle promet d’accentuer la pression jusqu’à soumettre le pouvoir en place à l’impératif de l’alternance démocratique. Un avertissement à prendre au sérieux.

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.

Facebook FanBox