Imprimer

Ouganda : une mission d’investigation de la CIRGL à Kampala pour vérifier le cantonnement des ex-M23

Écrit par Matshi. Publié dans Online Dépêches

Après plusieurs plaintes de part et d’autres (RDC, Rwanda, Ouganda), une mission d’investigation du Mécanisme conjoint de vérification de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIGRL) a débuté ses travaux ce mardi 28 février en Ouganda.

L’objectif est de vérifier le cantonnement à Mbarara d’une quarantaine d’éléments de l’ex-rébellion du M23 par les autorités ougandaises, selon Radio Okapi.

L’armée congolaise a chassé ces combattants de la colline de Songa dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu la semaine dernière.

Ils ont fui en Ouganda où sont cantonnés plusieurs autres membres de l’ancienne rébellion défaite en 2013 par l’armée congolaise et la MONUSCO.

Selon des sources à la CIRGL, cette mission du Mécanisme conjoint de vérification est la deuxième après celle du début du mois qui a conduit cet organe régional à Kishobo, Bihanga, Nakivale en Ouganda, et à Ishasha, Bunagana en RDC, pour vérifier la présence dans le camp de Kishobo d’une trentaine d’autres éléments de l’ex-M23 conduits par le lieutenant-colonel Ndaambaje Nyangara, alias Kipanga.

Des affrontements ont récemment opposé des combattants de l’ex-M23 à l’armée congolaise dans le territoire de Rutshuru. L’ancien mouvement rebelle a fait savoir qu’il s’agissait « des ex-combattants désarmés qui retournaient dans leur pays».

 

Une déclaration que le gouvernement congolais a considéré comme « un aveu de culpabilité des M23 » qui « a envahi la RDC » en violation des accords, le mouvement n’ayant jamais sollicité son retour au pays et qui devait être conduit conjointement par l’Ouganda, la RDC, le HCR et la MONUSCO.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir